Johanne Landry

Mère de deux enfants et mamie de deux petits-enfants - Sclérose en plaques

Mariée depuis 34 ans, mère de deux enfants et mamie de deux petits-enfants, Johanne Landry est en fauteuil roulant depuis 17 ans, en raison de la sclérose en plaques. Keeogo lui a permis de revivre et de donner espoir à toute sa famille.

Johanne, une femme inspirante et dévouée, a su se dépasser lorsqu’elle s’est rendu compte du potentiel que Keeogo représentait pour elle et pour son entourage. Son histoire a commencé lorsque son fils lui a parlé de l’appareil qu’il avait vu dans un reportage à la télévision. À ce moment, tout ça lui semblait presque irréel et elle n’était vraiment pas convaincue de son utilité. C’est seulement après neuf mois qu’elle s’est décidée à faire l’essai de l’appareil, et là, tout a changé. Keeogo lui a littéralement permis de revivre et de redonner espoir à toute sa famille, puisque la vie n’a pas toujours été facile pour eux.

Johanne a voulu faire tout en son possible pour acquérir Keeogo et s’en servir dans sa vie quotidienne. Au départ, ses objectifs étaient de pouvoir marcher à nouveau, d’être autonome, de pouvoir danser de nouveau avec son mari et de profiter des moments de la vie avec sa famille et son entourage. Pour ce faire, son fils a réalisé pour elle un site web de sociofinancement et a même organisé une soirée bénéfice afin d’amasser les fonds nécessaires à l’acquisition de l’appareil.

Pour elle, il n’y avait pas de prix à retrouver son autonomie. Comme elle dit : « il n’y a pas mieux qui puisse arriver dans la vie. » Étant une femme positive, motivée et aimée de ses proches, elle a su s’entourer de personnes clés à l’atteinte de ses objectifs. D’ailleurs, monsieur Gilbert Chouinard, copropriétaire du IGA Chouinard & Fils Inc., a accepté de la soutenir, devenant le président d’honneur de sa levée de fonds. Quand il l’a vue debout pour la première fois, il a immédiatement été convaincu de soutenir sa cause.

Étant une femme qui se soucie non seulement de son bien-être, mais également du bien-être des autres, le but de Johanne est de faire davantage d’activités et de promotion pour Keeogo. Notamment, elle souhaite faire reconnaître Keeogo par le gouvernement pour qu’il puisse être remboursé par le Régime d’assurance maladie du Québec, et bénéficier à tous ceux qui en ont besoin. C’est ce qui la motive à s’investir. Selon elle, Keeogo est miraculeux et il l’aide à entreprendre de nouvelles activités qui étaient auparavant limitées par la maladie

« … [Keeogo], il n'y a pas mieux qui puisse arriver dans la vie. »